Nos idées de belles balades avec les raquettes à neige

L’hiver a posé son manteau protecteur sur le paysage. Pour retrouver nos chemins de l’été nous serions bien embêtés. La neige lisse les détails, les chemins disparaissent et d’autres se forment au gré du passage des skieurs, des promeneurs et d’autres habitués des sous-bois. Attention, la trace du lièvre vous embrouille, celle du renard file plus droit. Au-dessus de la forêt, se trouvent les vastes étendues blanches, plus de lacs, plus de ruisseaux. Parfois nos seuls repères sont les parois rocheuses et les flancs de la vallée. Chaussons nos raquettes pour explorer bois, bosquets, cols, crêtes et vallons enneigés.

Voici quelques suggestions de balades et randonnées en raquettes. Pensez à lire la note de sécurité à la fin de l’article avant de partir en balade.

Clarée :  La haute vallée

La haute vallée de la Clarée vous réserve un paysage grandiose, des petits hameaux d’alpage, une succession de chapelles ainsi que trois auberges et refuges qui vous accueillent pour manger, savourer un dessert gourmand au chaud ou vous reposer confortablement avec une boisson qui réchauffe. Au départ de Névache, vous avez trois possibilités : aller jusqu’à Fontcouverte, jusqu’à Laval ou bien jusqu’aux Drayères. Les haltes gourmandes en route sont l’Auberge de la Fruitière à Fontcouverte, le refuge Laval et le refuge des Drayères.

  • Départ : Névache, Ville-Haute.
  • Itinéraire nordique partagé jusqu’à Laval
  • 3h A/R (Fontcouverte) / 5h A/R (Laval) / 7h A/R (Drayères)
  • Dénivelé : 250 m (Fontcouverte) / 400 m (Laval) / 560 m (Drayères)

Clarée :  Boucle Ville-Haute – Fontcouverte

Ce parcours entre rivière, chalets d’alpage et forêt enneigé vous permet d’admirer la belle cascade de Foncouverte en parure d’hiver. Suivre l’itinéraire nordique partagé de Névache Ville-Haute au Pont de Ratély. Traverser le pont pour suivre la rive droite en direction de Fontcouverte. Vous passerez des anciens hameaux d’alpage et la belle cascade de Fontcouverte. N’hésitez pas à réserver un repas à l’auberge de la Fruitière pour profiter d’une pause méritée avant de retourner à Névache par l’itinéraire nordique partagé.

En hiver, l’itinéraire en rive droite entre Ville-Haute et le pont du Ratély est fortement déconseillé à cause du risque d’avalanche.

  • Départ : Ville-Haute, hameau de Névache
  • 260m de dénivelé – 5 h A/R

Clarée :  Les Arras

Ce joli parcours balisé longe la rivière Clarée et traverse la forêt pour rejoindre le hameau de Plampinet qui vaut le détour pour ses maisons, chapelles et cadrans solaires.

  • Départ : Roubion, hameau de Névache
  • Parcours balisé, niveau très facile
  • 6 km – 100 m de dénivelé – 2h30 A/R

Clarée :  Col de l’Echelle

Ce joli parcours balisé et bien ensoleillé offre de très belles vues sur la vallée de la Clarée et la vallée Étroite. Au départ du hameau du Roubion, suivez l’itinéraire balisé qui vous emmène sur le plateau du col de l’Échelle, au plus près de l’Italie. Là-haut, on peut sillonner la forêt de pins à la recherche de traces d’animaux. Ne pas tenter de descendre la route d’été côté italien, car il y a des tunnels et des couloirs d’avalanche.

  • Départ : Roubion, hameau de Névache
  • Itinéraire nordique partagé, niveau facile
  • 10 km – 200 m de dénivelé – 3h30 A/R (jusqu’au bout du plateau).

Clarée :  Chalets du Granon

Au départ de Val-des-Prés, petit village à jamais associé à Emilie Carles, partez à la découverte du hameau d’estive du Granon, qui lui était cher et où sa famille passait une partie de l’année. Dans son livre Une soupe aux herbes sauvages, elle raconte qu’elle montait régulièrement à dos de mule. Après environs 2 heures de marche, vous pourrez profiter d’une pause avec une vue époustouflante.

  • Départ : Val-des-Prés – Pont de la Draye
  • 8 km – 524 m – 5 h A/R

Clarée :  Refuges de la Clarée

On peut atteindre la majorité des refuges de la vallée de la Clarée en commençant la montée par l’itinéraire nordique partagé de la haute vallée et en bifurquant vers les refuges dans les alpages. Les gardiens des refuges de Buffère, Chardonnet, Ricou et Drayères tracent leurs chemins de montée régulièrement. Lire aussi La Clarée de refuge en refuge.

En savoir plus sur les randonnées raquette en Clarée

La Grave : Vallon de la Buffe

Ce vallon s’étend derrière la petite station du Chazelet, on part vers les hameaux d’alpage emmitouflés, la Meije à nos trousses et le pic du Mas de la Grave plein les yeux. En route, on traverse les hameaux des Rivets et des Orliers avant de descendre vers le refuge du pic du Mas de La Grave, pour une nuit, un repas ou un sauna. Durant sa période d’ouverture (fin janvier à début avril, selon l’enneigement), le refuge met des jalons à partir de la Croix de Tuf où il convient de monter vers les Orliers, puis après quelques centaines de mètres descendre vers le Gâ pour éviter deux passages dangereux. Vous pouvez aussi faire une version courte, en vous arrêtant aux hameaux des Rivets ou à la Croix de Tuf.

  • Départ : Le Chazelet, hameau de La Grave
  • Le refuge du Pic du Mas de La Grave :  350 m de dénivelé – 3-4 h A/R
  • Les Rivets / la Croix de Tuf : 150 m de dénivelé – env. 2h A/R

La Grave : Les hameaux de La Grave

Les Terrasses la Meije
Hameau des Terrasses face à la Meije

Les hameaux de La Grave sont perchés au soleil face à la Meije. En partant de la cime de La Grave vous pouvez faire une petite balade vers le hameau de Terrasses et, si vous avez encore du courage, continuer par les champs vers la crête qui sépare les Terrasses du Chazelet, pour admirer ce village niché au pied du plateau d’Emparis et le pic du Mas de La Grave. Vous pouvez également aller du hameau de Ventelon jusqu’au hameau d’estive des Clots. Attention : la traversée entre les Terrasses et les Clots comprend un passage schisteux qui est déconseillé en hiver.

  • Départ : La Grave.
  • 250 m de dénivelé pour les Terrasses, 350 m pour la crête – 2-3 h A/R

La Grave : Lac du Pontet / Aiguillon

Découvrez les joies de la randonnée d’hiver à travers les deux nouveaux itinéraires balisés de ski de randonnée et de raquettes à neige, au départ de Villar d’Arène.  Le premier parcours monte au lac gelé du Pontet, le deuxième à la crête de l’Aiguillon. Les deux parcours offrent de très belles vues sur le massif des Ecrins, des Agneaux à la Meije, ainsi que sur la haute vallée de la Romanche, des falaises du plateau d’Emparis au col du Lautaret.

Les itinéraires, en accès libre, sont balisés avec des jalons en saison, mais pas sécurisés. Il y a des panneaux de sécurité au départ et à l’arrivée ainsi qu’un check-point DVA (détecteur de victimes d’avalanche) au départ. Les panneaux de sécurité vous aideront à vous poser les bonnes questions et à bien préparer votre randonnée.

  • Départ :  Salle de Jouvencelles, en face de Villar d’Arène
  • Itinéraires balisés, non sécurisés. Vous pouvez vous renseigner sur les conditions actuelles au Bureau des Guides de La Grave, tél. 04 76 79 90 21
  • Lac du Pontet : niveau 1 – 310 m de dénivelé – 3 h A/R
  • Aiguillon : niveau 2 – 420 m de dénivelé – 4 h A/R, itinéraire technique en raquettes

En savoir plus sur les itinéraires découverte de randonnée d’hiver

La Grave : Les hameaux de Villar d’Arène

Ce parcours balisé au départ de la cime de Villar d’Arène offre de très belles vues sur les sommets des Ecrins. Il permet de découvrir le patrimoine et les hameaux de Villar d’Arène. La chapelle Saint-Antoine, qui offre une magnifique vue sur la vallée de la Romanche, ses villages et ses hameaux, l’authentique hameau des Cours avec ses cadrans solaires, son voisin charmant, le hameau du Pied du Col, ainsi que le moulin à grains en bordure de la Romanche.

  • Départ : Arsine, hameau de Villar d’Arène
  • Boucle balisée, 10 km – env. 100 m de dénivelé – niveau très facile

En savoir plus sur les randonnées raquette à La Grave

Izoard :  Col d’Izoard

Le célèbre col d’Izoard offre une vue panoramique sur le Queyras et les sommets Cerveryrins. Suivre l’itinéraire nordique partagé jusqu’au col. Possibilité de couper les virages par la forêt selon l’enneigement. Une centaine de mètres sous le col d’Izoard, le refuge Napoléon accueille les randonneurs pour une nuit, un repas ou une délicieuse tarte maison.

  • Départ : Le Laus, hameau de Cervières
  • Itinéraire nordique partagé
  • 616 m de dénivelé – 16 km – 5-6 h A/R

Izoard : Fonts de Cervières

Cet itinéraire permet de découvrir une magnifique vallée paisible et préservée. Partir vers le mur des Aittes, le hameau de la Chau et puis traverser la plaine de Bourget où les hameaux d’alpage au charme d’antan se suivent le long du torrent de la Cerveyrette jusqu’au Fonts de Cervières.

  • Départ : Cervières
  • Itinéraire piétons / raquettes, damé à partir des vacances de février.
  • 24 km – 420 m de dénivelé – 7-8 h A/R

Izoard :  Col de Bousson

Suivre l’itinéraire des Fonts de Cervières jusqu’au hameau des Hugues, avant de commencer la montée vers le col de Bousson. Au sommet, vous aurez une vue imprenable sur les massifs environnants et l’Italie. Ce parcours fait partie de la Haute Route des Escartons qui relie le Queyras à la Clarée en passant par l’Italie. Attention au brouillard qui rendrait l’orientation très difficile et à la possible présence de corniches sur la crête.

  • Départ : Cervières
  • 16km –- 560 m de dénivelé – 6-7 h A/R

Izoard : La Cascade des Oules

Au départ du Laus, cette jolie balade vous emmènera au pied de la cascade des Oules. Vous y découvrirez un coin de forêt enchanteur.

  • Départ : Le Laus, hameau de Cervières
  • 9 km– 395 m de dénivelé – 4h A/R

La forêt de Villard-Saint-Pancrace

Au-dessus du village de Villard-Saint-Pancrace, une grande forêt de mélèzes s’étend pratiquement jusqu’aux sommets. Plusieurs itinéraires raquette et itinéraires partagés vous permettent d’explorer cette forêt qui est une des plus belles du Briançonnais.

En savoir plus


Pour plus de détail, référez-vous aux topos guides ou partez avec un professionnel de la montagne. Avec les accompagnateurs en montagne, partez à la découverte de hauts vallons, cols et petits sommets : les cols et vallons de la Clarée, le plateau d’Emparis et le Signal de La Grave, les crêtes et vallons sauvages autour de l’Izoard. Ils partageront leur savoir sur la montagne, côté sécurité et côté nature et patrimoine.

Les accompagnateurs de La Clarée

Les accompagnateurs de La Grave

Les accompagnateurs de l’Izoard

Si vous n’avez pas d’expérience de la montagne en hiver et souhaitez partir sans accompagnement, optez pour les itinéraires piétons / raquettes balisés et damés des domaines nordiques.

Note de sécurité pour la randonnée en hiver

La randonnée hivernale n’est pas sans risque, que vous la pratiquiez à ski de randonnée, en raquettes ou à pied. En dehors des pistes damées des stations et des pistes de ski de fond des domaines nordiques, vous êtes sous votre propre responsabilité. Il faut impérativement :

  • Consulter le bulletin de prévision météorologique.
  • Consulter le bulletin d’estimation des risques d’avalanches.
  • Toujours être préparé pour le froid et le mauvais temps, les conditions peuvent changer rapidement en montagne. Prendre des vêtements chauds en plus, des boissons et de la nourriture même pour les courtes randonnées.
  • Prévoir un équipement de sécurité DVA (détecteur de victime d’avalanche) – pelle – sonde.
  • Choisir un itinéraire adapté à votre condition physique, à vos capacités et à vos connaissances de la montagne.
  • Consulter les recommandations des topos-guides.
  • Ne jamais partir seul. Toujours prévenir quelqu’un de l’itinéraire que vous avez choisi.
  • Ne pas avoir honte de faire demi-tour !

Respectez la quiétude de la faune sauvage qui lutte pour sa survie en hiver. Admirez sans vous approcher.  En savoir plus sur la vie de la faune en hiver

Conseils pour ne pas déranger la faune en hiver

Laisser un commentaire